Partenaires

CNRS
Universite Pierre et Marie Curie - Paris Univertsitas


Rechercher

Sur ce site


Accueil >

Phénoménologie au delà du Modèle Standard

K. Benakli, B. Fuks, M. Goodsell, P. Slavich

L’adjonction de nouvelles particules ou interactions au Modèle Standard de la physique des particules est désirable pour plusieurs raisons. D’une part, du point de vue expérimental, cela permettrait de rendre compte des observations actuelles sur les courbes de rotation dans les galaxies, l’expansion de l’univers, ou l’asymétrie entre baryons et anti-baryons. D’autre part, du point de vue théorique, ces extensions semblent requises pour la quantification de la gravité et dans les tentatives d’adresser le problème de hiérarchie entre les échelles de Planck et électrofaible.

Dans ce cadre, les recherches au LPTHE se font selon plusieurs axes :

  • L’étude des mécanismes de brisure de la supersymétrie et les spectres de sparticules qui en résultent ;
  • Effets de la structure de la brisure de la supersymétrie sur la physique des saveurs ;
  • Le calcul des corrections quantiques dans les modèles supersymétriques ; l’étude de leurs implications pour les mesures de précision et les contraintes sur la nouvelle physique qui en découlent ;
  • Le rôle de dimensions supplémentaires pour fournir une image géométrique de l’origine des paramètres des théories effectives à quatre dimensions, et la recherche de signatures expérimentales ;
  • Les compactifications de la théorie de cordes comme « régularisations dans l’ultraviolet » pour l’étude des corrections quantiques dans les extensions du Modèle Standard.