Une demi-journée d'information sur les activités des laboratoires de la Fédération de Recherches Interactions Fondamentales (FRIF) est organisée le 30 janvier 2014 à  l'intention des étudiants du Master de Physique et Applications. Quatre exposés et une démonstration d'une chambre à brouillard devraient donner un premier aperçu des recherches en physique des particules et astroparticules et en physique théorique menées dans ces laboratoires.
Étudiants de M1, que vous ayez ou non déjà choisi votre parcours de M2, étudiants de M2, que vous ayez ou non déjà choisi votre domaine et laboratoire de thèse, cette journée vous est destinée. Elle doit vous permettre d'écouter des exposés pédagogiques sur des sujets de pointe et de vous faire une meilleure idée de quelques-uns des thèmes de recherche poursuivis à Paris Centre. Elle vous permettra aussi de rencontrer des physiciens de nos laboratoires et d'établir des contacts.

Venez nombreux !

La Fédération de Recherches Interactions Fondamentales (FRIF) regroupe trois laboratoires du campus de Jussieu et de l'École Normale Supérieure de Paris : le LPNHE (Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Énergies), le LPT-ENS (Laboratoire de Physique Théorique de l'ENS) et le LPTHE (Laboratoire de Physique Théorique et Hautes Énergies), ainsi que les équipes de théoriciens de l'IAP (Institut d'Astrophysique de Paris) et de l'APC (Astroparticules-Cosmologie)*. Les recherches menées dans ces laboratoires couvrent des domaines de la physique théorique allant de la matière condensée à la cosmologie, et de la physique expérimentale et observationnelle des particules et astroparticules autour des grands accélérateurs et des grands observatoires.

Il est proposé aux étudiants de Master M1 et M2 de venir découvrir quelques-unes des activités de ces laboratoires, lors d'une demi-journée qui leur est consacrée, le 30 janvier 2014. Quatre exposés d'introduction à des sujets de pointe actuellement étudiés dans les laboratoires de la FRIF y seront présentés. Une démonstration d'une chambre à brouillard aura lieu à pendant la pause.

Photographie historique de la découverte du positron par
Carl D. Anderson (1932)
dans une chambre à brouillard.
Le champ magnétique perpendiculaire au plan de la figure courbe les trajectoires des particules chargées. Une plaque de plomb a été placée au centre du détecteur. On devine la trace d'une particule au centre de la figure. Le sens de parcours est déterminé par le fait que la particule perdant de l'énergie à  la traversée de la plaque de plomb, sa trajectoire est ensuite plus courbée : elle traverse donc le détecteur du bas vers le haut. Compte-tenu du sens du champ magnétique, on conclut que c'est une particule de charge positive.
Contacts : Matteo Cacciari cacciari AT lpthe.jussieu.fr
Melissa Ridel melissa.ridel AT lpnhe.in2p3.fr
Jean-Bernard Zuber. zuber AT lpthe.jussieu.fr
http://www.lpthe.jussieu.fr/fed/Master_2014.html
13 h 30
Accueil et présentation de la FRIF
Matteo Cacciari (LPTHE et FRIF)
13h 45
Études des rayons cosmiques d'ultra haute énergie auprès de l'observatoire Pierre Auger
Antoine Letessier-Selvon (LPNHE)
14h 25
Un exemple de phases topologiques dans la nature : l'effet Hall quantique fractionnaire Benoît Estienne (LPTHE)
15h 10
Démonstration d'une chambre à brouillard
Pierre Bartet Friburg (LPNHE)
15h 30
La physique des particules au LHC et la découverte du boson de Higgs Sandro De Cecco (LPNHE)
16h 15
De la théorie des cordes à la dynamique des fluides Giuseppe Policastro (LPT-ENS)
*Le LPNHE est une UMR du CNRS-IN2P3 associée aux Universités Paris 6 et Paris 7, le LPT-ENS une UMR du CNRS et de l'ENS associée à Paris 6 et le LPTHE une UMR du CNRS associée à Paris 6. L'IAP est un Observatoire des Sciences de l'Univers, une UMR du CNRS et de l'UPMC et une École interne de l'UPMC. L'APC est une UMR du CNRS et de l'Université Paris Diderot.
Bibliothèque du LPTHE
Tour 13-14,
4ème étage
de 13h30 à 17h00
janvier
Le
une journée d'information sur la FRIF

transparents de la journée sont disponibles en cliquant sur le programme ci-dessous